Histoire

Voillans fait partie des villages qui dépendaient de la châtellerie de Baume les Dames, du seigneur féodal et de l'abbaye. L'histoire de son passé est melée à celle de Baume.
Des ossements retrouvés à Vergranne montrent que cet endroit fut habité dans des temps très anciens. ( - 400 000 ans)
Le village se trouvait sur la voie romaine dite d'Hadrien. Velatodurum ?

Le plus ancien document contenant le nom du village ne date cependant que du XIIème siècle.
Voillans donna son nom à une maison féodale les "de Voillans" qui remonte à Ponce, prévot de Voillans.

Au moment de la Révolution on comptait 452 habitants à Voillans : on y produisait de l'avoine, du blé, du seigle et on y élevait des bêtes à cornes, des moutons et des chevaux.

L'accordée du village. Greuze (1725 - 1805) Louvre

Au Second Empire la terre de Voillans produisait du minerai de fer et on y exploitait deux carrières. Les réquisitions, pendant la guerre de 1870 ruinèrent les habitants. Le village en réalité se dépeuplait depuis 1850 pour ne plus compter que 96 habitants vers 1975.
Un exemple : Voillans en 1866



Le village en 1906

Après 1975 pour différentes raisons, le nombre d'habitants n'a cessé d'augmenter


Quelques éléments historiques sont publiés en anglais sur la page "english"

*****



 Patrimoine historique

L'église

1906
Le clocher

Le clocher de l'église aujourd'hui n'a plus son aspect comtois, à l'impériale


Il a heureusement gardé ses tuiles vernissées, 
ce qui lui vaut d'être cité sur le site des Clochers de Franche-Comté







Il possède aussi, 
sinon la plus vieille, 
l'une des plus vieilles cloches de la région !

Fondue vers 1484 pour l'église abbatiale de Baume-les-Dames, elle fut descendue de son clocher en 1791 pour être transformée en monnaie. Mais elle fut confiée à la commune de Voillans dans l'attente de cette opération, elle y est finalement demeurée. Elle sonne en si bémol et est gravée d'inscriptions latines : Nom du fondeur, médaillon du Crucifiement, martyre de saint-Sébastien et sceau de l'abbesse Alix de Montmartin qui la fit fondre.
C'est cette cloche qui sonne l'Angélus trois fois par jour.

(On peut l'entendre sur l'article de Pâques 2012 et lire son origine dans un article suivant, enfin dans nos articles sur la Révolution à Voillans un texte raconte la vie de Jean-François Bernard qui sonnait les cloches du village au XVIIIème siècle).

Marché pour la grosse cloche

Les cloches du village sonnent tous les jours : les heures sur la grosse et l'Angélus sur la petite.
Elles sonnent aussi pour des offices religieux assez rares de nos jours.
Quand il y a un défunt elles sonnent également jusqu'aux obsèques. Selon la tradition, on lance d'abord la petite pour une femme et d'abord la grosse pour un homme. 




Il y avait déjà une église à Voillans sous l'Ancien Régime. Elle dépendait de la paroisse de Verne depuis 1271 au moins. (Doyenné de Baume-les-Dames).


Ancien portail de l'église de Verne dont dépendait Voillans





L'actuelle église dite de la Nativité de Notre-Dame fut reconstruite au XVIII ° siècle par l'architecte Pierre Bassignot (1767-1772).

Présentation dans "Racines Comtoises"


Aurore du 7 mars 2016




et puis ... sur notre site :


Ancien portail XVI° siècle

L'église est restée entourée de son cimetière

Novembre 2010
Vue du jardin de l'ancien presbytère

Enfin, une approche originale :
L'église en 3 D par Laurent Périni



Le Château








L'édifice actuel date du XVIII ème siècle. Il a été amputé de son aile gauche au XIX ème siècle.

Au début du XX ème siècle on pouvait encore apercevoir une tour aujourd'hui effondrée.



Bref historique : En 1712, Claude François de Rouxel d'Auquoy possédait le château ancêtre de celui d'aujourd'hui. D'ancienne noblesse de Lorraine, cette famille remonte à Noble Georges Dancy vivant en 1517. Sa descendance s'établit au baillage de Baume vers 1680 et y acquit la seigneurerie de Voillans, où elle subsistait en 1789. 

Escalier


L'adjudication des biens du Seigneur d'Auquoy à Voillans eu lieu le 6 vendemiaire an 3 (27 novembre 1794). La presque totalité des terres a été achetée par les habitants du village. La réserve d'eau et la digue sont mises hors d'usage. 




De la révolution à nos jours, le château fut successivement occupé par Jean-Pierre Tournier, Jean-Pierre Corlet et Albert Carrier.


Vue hivernale côté est.



Liste des seigneurs de Voillans 1
Liste des seigneurs de Voillans 2 
Les seigneurs (collection particulière)

Vu d'avion





Les Ponts et la Fontaine
Pont central
Pont de la Petite Fontaine
Pont Rue du Château

Fontaine restaurée

Fontaine

Notre tailleur de pierres : Joseph Marlin



Le ruisseau
Nous l'appelons "La chenevière",
mais ce n'est pas son vrai nom
L'été, il n'est pas toujours aussi fourni.



Le Moulin






Les Mines

Voillans a été depuis très longtemps le lieu d'une exploitation minière.














********
Eléments historiques divers


          Toponymie
  1. 1162 - Vallans
  2. 1173 - Vaylans
  3. 1200 - Waylans
  4. 1251 - Vayllans
  5. 1268 - Voillans
  6. 1336 - Vaillam
  7. 1385 - Vaillans
  8. 1658 - Voulans
  9. 1671 - Voillans



Quelques épisodes concernant le village :

IIIème siècle : Velatodurum ?      
1173 : Vaylans est cité dans un texte historique      
1636 : Destruction du presbytère.
1730 : Mémoire sur la nécessité de rétablir l'ancienne route de Voillans à Clerval.
1772 : Bénédiction de la nouvelle église.
1794 : Adjudication des biens seigneuriaux.
1906 : Installation d'une cabine téléphonique publique.
1928 : Electrification.
1965 : Fermeture de l'école et départ du dernier curé résidant.
1975 : Opération de remembrement.
1989 : Réalisation du réseau d'assainissement et d'une station d'épuration.
2000 : Vente de la fromagerie qui permet la restauration extérieure de l'église.

Autre vue en 1906



Noms de famille

Un certain nombre de familles ont une filiation ancienne, d'autres se sont éteintes.
Une étude plus complète est en cours.
Dans cette attente signalons quelques noms qui ont marqué le village :

Bianchi - Chaillet - Champroy - Clerc - Cour - Curty - Guillaume - Hème  - Labbé - Marlin - Sirhenry - Trimaille

En remontant l'histoire : voici la "Liste des Manants Habitants au Dit Voillans en 1580"


Odot Bretenière - Germaine Bailly - Pierre Borquin - Germain Bourgeois - Noël Corbot - Nicolas Corbot - Guillaume Frasney - Jacques Fresnelet - Antoine Fresnelet dit Jordy - Pierre Fresnelet - Martin Fresnelet - Henriot Fresneley - Jacques ... - Claudot George - Pierre Guyot ou Goyot - Girard Gourmand - Richard Guillemin - Guillaume Labbé dit Frison - Antoine Maillard - Pierre Martel - Claude Marie - Etienne Péquignot - François Poriel - François Simonin - Jacques Sirhenry - Jean Thiebaud - Claude Vallé - Etienne Vernier.








Monuments 


Cimetière
Croix de Mission
Eglise
Oratoire Route du Creux d'alouettes
Oratoire Route d'Autechaux
Constructions de Joseph Marlin







SERIES




La Révolution Française 


(L'arbre de la Liberté)


  1. Jean-François Bernard
  2. Premiers retentissements
  3. Cahiers de doléances
  4. Premières attaques
  5. L'Abbé Boilley
  6. L'Abbé Chapuis
  7. L'Abbé Chapuis (suite)
  8. L'Abbé Chapuis (suite)
  9. L'Abbé Chapuis (suite)
  10. L'Abbé Guillaume Bonney (originaire de Voillans)
  11. L'Abbé Guillaume Bonney (suite)
  12. L'Abbé Chapuis (suite)
  13. L'Abbé Chapuis (suite)
  14. L'arrestation de l'Abbé Fournier (Fin des extraits de Bulletins Paroissiaux)

La Grande Guerre 1914-1918
Pour avoir une idée des conditions de vie des jeunes gens qui étaient mobilisés et au front : des lettres et quelques extraits du carnet de guerre de Louis Pergaud, écrivain franc-comtois :





Un autre Visage de Voillans (Collection Particulière)



Le Chemin des Intendants 




  1. Introduction historique
  2. La borne 
  3. Henri IV ou Napoléon ?
  4. Des malandrins sur le Grand Chemin



Les Vieux Métiers de Voillans





Certains renseignements sont tirés de l'ouvrage écrit par Pierre Guillaume en octobre 1995 : "Le village de Voillans et Ses Habitants".