14 août 2018

L'Ecaille chinée

L'Ecaille chinée aperçue à Voillans en ce début du mois d'août est un papillon nocturne qui a la particularité de voler aussi le jour.

Callimorpha quadripunctaria est son nom scientifique. (Famille des Arctiidae)






Les adultes de ce papillon ont les ailes antérieures noires, zébrées de jaune pâle. Les ailes postérieures sont rouges avec quatre gros points noirs, excepté chez la forme lutescens où la couleur est jaune. Le thorax est noir rayé de jaune. L’abdomen est orangé et orné d’une rangée médiane de points noirs.



La chenille a son tégument noirâtre ou brun foncé. Sur les segments, des verrues brun orangé portent des soies courtes grisâtres ou brun jaunâtre. On observe une bande médio-dorsale jaunâtre et deux bandes latérales de macules blanc jaunâtre. La tête est d’un noir luisant. 




Ecologie

L’Ecaille chinée fréquente une grande variété de milieux, à l’exception des zones de monoculture. On la retrouve ainsi dans les milieux humides (complexes riverains des forêts alluviales), les mosaïques d’habitats et les lisières forestières. 

Les papillons adultes ont une activité à la fois diurne et nocturne, alors qu’au stade chenilles, elles se nourrissent essentiellement la nuit et s’abrite sous les feuilles pendant la journée. 



L’Ecaille chinée est une espèce monovoltine. La femelle pond ses oeufs en été (juillet / août), ils sont déposés sur les feuilles de la plante hôte.
Les chenilles vont éclore 10 à 15 jours après la ponte, et rentrer immédiatement en diapause dans un cocon à la base des plantes. La nymphose se déroule en juin et dure quatre à six semaines. 





Régime alimentaire


Les chenilles sont polyphages, elles se nourrissent de diverses espèces herbacées comme les cirses, les chardons, les lamiers, les orties et de ligneux comme le noisetier, le genêt, le hêtre ou le chêne.



Les adultes sont floricoles et butinent diverses espèces comme les ronces, l’angélique, les cirses, les chardons ou encore les centaurées. 

Répartition géographique

L’Écaille chinée est une espèce du paléarctique occidental. Elle est répandue dans toute l’Europe moyenne et méridionale. L’espèce est présente partout en France. Elle semble très commune dans une grande partie de la France et moins fréquente dans le nord-est. 


10 août 2018

Perséides

Tous les ans au mois d'août notamment on peut voir de nombreuses étoiles filantes.



Cette année il ne faut pas manquer l'un des plus grands spectacles astronomiques de l'année :

La pluie d'étoiles filantes des Perséides ce sera dans la nuit du 12 au 13 août 2018.

Il faut savoir aussi que la lune sera absente toute la nuit et que par conséquent les conditions seront réunies pour voir une myriade  ... à condition de ne pas se trouver au milieu de lumières électriques.

Nous avons évoqué sur le site de voillans l'éclipse totale de la lune avec quelques photos (quatre ont été récemment ajoutées) le 27 juillet 2018

6 août 2018

L'Abeille Charpentière

En ces périodes caniculaires, on peut apercevoir à Voillans une abeille bien particulière.



L'Abeille Charpentière ou Xylocope Violacé a pour nom scientifique "Xylocopa Violacea"

On la nomme ainsi à cause des galeries qu'elle creuse pour assurer sa descendance. 

Cette abeille dite "solitaire" est un insecte butineur  mais pas un xylophage.



C'est l'un de nos plus grands et plus impressionnants Hyménoptère "Hyménoptère Apidae"

Il est de couleur bleutée et se reconnait aussi à son vol bruyant.



Ce bel Hyménoptère présente 4 ailes membraneuses translucides teintées de violacé ; 45 à 50 mm d'envergure, pour une longueur de 25 à 30 mm.

Le Xylocope sort par temps chaud pour butiner le pollen des fleurs à l'aide de sa robuste "trompe". Cette dernière est surmontée de mandibules puissantes (véritables "gouges" de menuisier) lui permettant de creuser le bois  pour nidifier, étant entendu qu'il s'attaque le plus souvent à des parties plus ou moins dégradées,  à moins que, plus opportuniste il ne choisisse d'investir l'ancienne demeure d'insectes xylophages, ou qu'il ne creuse ses galeries dans des tiges de sureau ou dans de vieux roseaux.  


Un travail important commence alors à partir de l'ouverture principale puisque l'insecte va ménager plusieurs galeries parallèles et communicantes. 

Celles-ci seront divisées en loges grâce à des cloisons de sciure amalgamée. Chaque cellule contiendra un œuf qui deviendra larve et un agglomérat de pollen qui servira à la nourrir, jusqu'à ce qu'elle se transforme en nymphe prête à sortir du nid.




Malgré son aspect un peu impressionnant, cet insecte ne représente aucun danger pour l'homme, il n'attaque pas.


 Intérêt du Xylocope au jardin


Le xylocope est inoffensif ne piquant que très rarement et ne cause aucun dégât notable au jardin, bien au contraire même puisqu'il est un auxiliaire du jardinier. Il pollinise les arbres du verger et les végétaux du potager assurant une bonne fructification, ainsi que les fleurs au jardin d'ornement qui donneront alors de nombreuses graines destinées à la multiplication de la plante.