31 mars 2021

Le printemps est là....

 Le printemps est bien là au Petit Paradis ... 

...quelques photos publiées sur FB par Yvette Grosjean avec sa permission !








Nous avions publié le 22 avril 2020 un article sur le "Petit Paradis"

30 mars 2021

Les Hirondelles sont arrivées

Daniel Figuet nous signale que les hirondelles sont arrivées.


Et d'ajouter : "Peut-être que l'on tient le printemps, si Pâques ne le retarde.?"


* * *

Les hirondelles sont des oiseaux appartenant à la famille des Hirundinidae, dont ils constituent la sous-famille des Hirundininae. Ce sont des oiseaux migrateurs qui installent leurs nids près des habitations telles que les granges et les étables.


 
 

28 mars 2021

'A vos grammes !

Notre compatriote Pauline Braga se lance dans une aventure " 'A  vos grammes " 

Nous irons à sa rencontre pour l'interviewer prochainement ! 
En attendant Bon Vent à son entreprise !


Voici ce qu'elle annonce sur FB :

"Bienvenue sur la page de votre épicerie vrac itinérante, À Vos Grammes!
Voilà mon projet prend forme, et je vais pouvoir vous proposer de bons produits, un maximum bio et locaux sans emballages!
Chez À Vos Grammes, vous trouverez de l'épicerie sèche sucrés et salés, des produits d'hygiènes, des produits d'entretiens et des accessoires zéro déchets!
L'épicerie va se déplacer dans le Doubs sur plusieurs points de ventes fixes à 30km autour de Baume les Dames... Marchés, Amap, Fermes de producteurs, Places de villages. Et peut-être aussi un service de livraison à domicile dans un secteur défini!
La suite dans les prochains posts😉
En attendant commencez votre stock de bocaux!
Belle journée ☀️
Pauline"

 

27 mars 2021

Changement d'heure

 C'est ce week-end !


Nous empruntons cette diapo à Météo NAMUR
nos voisins de Wallonie (Belgique)
pour vous rappeler l'évènement.

L'année dernière nous rappelions l'évènement avec le clocher du village.


26 mars 2021

Secrétariat de Mairie

 Il sera fermé ce vendredi 26 mars 2021


En cas d'urgence s'adresser 

à 

Simon Guillaume

06 73 82 13 81

Passage d'hélicoptères

Passage d'hélicoptères entre le 16 avril et le 31 mai.



Afin d’entretenir et de moderniser les réseaux de distribution

d’électricité, ENEDIS investit chaque année pour organiser

la visite préventive d’un tiers environ du réseau électrique 

aérien 20000 volts. 

Le programme 2021, concerne 2960 kilomètres de lignes, 

dont certains sont situés sur le territoire de votre mairie.


1. Ces survols ont pour objectif de détecter et localiser 

les équipements présentant des défaillances ou

 des signes d’usure qui justifient leur remplacement : 

poteaux endommagés, isolateurs cassés, lignes avec 

 brins coupés, supports déformés.


2. Analyser la végétation de part et d’autres des supports

 afin d’établir des plans d’élagage.


Le résultat de l’inspection permet aux équipes ENEDIS

d’établir un diagnostic précis et de programmer 

en conséquence les interventions qui permettront 

d’anticiper des opérations de maintenance. 

Les clients bénéficieront par conséquent d’une 

meilleure qualité d’acheminement de l’électricité 

en évitant des pannes latentes.


ENEDIS a confié ce diagnostic des lignes 

à la société JET SYSTEMS, qui va intervenir 


entre le 16 avril et le 31 mai 2021.


La société JET SYSTEMS dispose bien entendu 

de toutes les autorisations nécessaires pour que 

notre mission se déroule dans les meilleures conditions de sécurité. 

23 mars 2021

Les Campaines n'ouvrent pas

Un message des Campaines :

Les établissements de Plein Air ne sont pas autorisés à ouvrir au public (dixit la Préfecture du Doubs), nous devons donc repousser notre ouverture, prévue le 4 avril, à une date ultérieure 😖

Nous vous tiendrons informés dès que possible d'une nouvelle date.

Les 2 premières chasses aux œufs des 4 et 5 avril sont donc annulées 😕


D'ici là, prenez soin de vous et de vos proches et restez vigilants !


A très bientôt. 



Nadia Thouret

Parc de Loisirs Les Campaines

25250 Accolans








Notre article en 2012


Site Internet


Page Facebook

22 mars 2021

Et les paysages changent

Les habitués de la route de Clerval qui passe par le Creux d'Alouette n'ont pas manqué d'observer le déboisement en cours. Dans le village on peut s'en rendre compte en voyant passer d'énormes camions chargés de grumes !

Le Bois de la Rape fait en effet l'objet d'une coupe blanche. Les épicéas qui y étaient plantés, malades, et en fin de vie sont systématiquement coupés.



Les ouvriers déploient de grands efforts pour ce faire.
Ils replantent à la main des sapins de Douglas.



Le sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesli) est un arbre géant capable de monter jusqu'à 100 mètres dans son pays d'origine les Etats-Unis et, en Europe, d'atteindre 50 Mètres de hauteur.

C'est une essence qui supporte assez bien les sécheresses estivales et les grands froids hivernaux.
Il se plait dans des sols acides profonds, et il lui faut un sol bien drainé et assez frais.

Bois de La Rape - au loin Chaillon

La Ferme des Glauderey

Nous reviendrons sur ce sujet.


.

 


20 mars 2021

Le Tarin des Aulnes


Voici un très joli oiseau que l'on peut apercevoir toute l'année dans le village.


Le Tarin des Aulnes a pour nom scientifique Spinus sinus (anciennement Carduelis sinus)

En anglais : "Eurasian siskin"


C'est un petit oiseau diurne, partiellement migrateur.

Il est de la famille des fringilidés.

Il a des ailes noires et jaunes portant une barre alaire jaune vif.



Le mâle a la calotte et le menton noirs, l'arrière sourcil jaune et les joues verdâtres.

La femelle ne possède pas la calotte noire et est moins bariolée, tirant plus vers le brun-gris surtout sur le dos, mais est plus blanche sur le ventre. Elle est beaucoup plus rayée à la poitrine et aux flancs que le mâle.

Longueur totale de 11 à 12.5 cm     Envergure de 21 cm    Poids de 12 à 14 g

 

Grégaire toute l’année, très sociable avec  les autres espèces de passereaux
Il se déplace principalement en petites troupes (quelques individus à plusieurs dizaines de couples). 
Il descend peu à terre.

Oiseau très actif et assez erratique.



Le vol du Tarin est onduleux et dansant surtout lorsqu'il se déplace en groupes.

Il habite de préférence les vieilles forêts de conifères (surtout épicéas et sapins) ce qui est notre cas sur la commune. En automne et en hiver principalement il se réfugie dans les bois d'Aulnes ou aussi de Bouleaux.

Il se nourrit dans les plus hautes branches et se suspend acrobatiquement aux rameaux (comme les Mésanges) pour atteindre sa nourriture.

Il consomme essentiellement des graines de conifères (c'est pourquoi il aime les épicéas et les sapins). Il consomme également des graines dAulnes et de Bouleaux en hiver mais aussi des graines de Chardon et de Pissenlit. Plus exceptionnellement, il se nourrit des quelques baies, de bourgeons de résineux et d'insectes l'été. Les juvéniles sont essentiellement nourris d'insectes.

Il côtoie souvent le Chardonneret élégant qui a une alimentation voisine.

Il est présent partout en France.


Il est surtout observé en octobre et mars-avril, lors du passage d'oiseaux Nordiques et Orientaux qui vont hiverner en Espagne mais beaucoup passent l'hiver en France.
 

Le nid est généralement construit très près de l’extrémité d’une branche latérale (sapin), à grande hauteur (6 à 25 m du sol), ou à la cime d’un conifère, il est formé de tiges sèches, de mousse, de radicelles, de lichens, et garni de crins, de duvet et de plumes. 

Une ou 2 pontes par an, de 3 à 5 oeufs, incubés par la femelle seule pendant 11 à 14 jours. Les oeufs sont bleu pâle, tachetés de roux, d’environ 15-19 mm x 11-13 mm. 

Le chant du Tarin est assez aigu et perçant, c’est un gazouillis musical incessant, et souvent terminé d’un "dèètsch" ou d’un "chèi" étiré.

18 mars 2021

Quentin Bignon et Proxim' habitat

Notre compatriote Quentin Bignon s’est lancé dans une nouvelle activité très utile.

A cette occasion nous l’avons rencontré ! Voici une interview de notre ami et des informations sur cette nouvelle agence installée à Montbéliard.




Quentin, quelle est la dénomination exacte de votre activité ?


Nous sommes techniciens conseils dans le milieu de la rénovation artisanale de l’habitat.

L'agence se nomme Proxim'habitat.




Depuis quand vous êtes-vous lancé dans ce job ?


Depuis mi-décembre 2020.

Mais la société existe depuis fin 2019.




Où êtes-vous installé ?


Notre agence est installée 33 avenue des Alliés à Montbéliard.





Quels sont vos chantiers principaux ?


Nous travaillons énormément grâce aux aides de l’état.

Ce qui permet de proposer des chantiers à moindre coût.

Nos activités principales sont  l’isolation, les chaudières granulés, la menuiserie extérieure, les toitures , l’électricité etc..




Êtes vous intervenu récemment près de Voillans ?


Oui ! Un chantier à Voillans, bientôt deux.

Et puis au Pays de Clerval, à Fontaine-lès-Clerval - Uzelle

L'Isle-sur-le-Doubs - Villers St Martin.




Intervenez-vous aussi plus loin dans la région ?


Nous intervenons dans le 25, 39, 70, 90  et 21





Êtes-vous content de votre activité  ?


C'est très Intéressant. On rencontre beaucoup d’artisans. 

De nombreux contacts avec les clients. 

Beaucoup de déplacements 

D’un point de vue personnel c’est très intéressant : ça t’ouvre l’esprit !




Où peut-on vous joindre pour une éventuelle opération?


Au 06 01 72 51 57

Ou par e-mail habitat.quentin@gmail.com




Le site internet de la société : https://proximhabitat.wordpress.com



Merci beaucoup Quentin et bon vent !


Pour mieux connaître cette nouvelle agence voici

un article récent de L'Est Républicain.





16 mars 2021

Et ça pousse aux Planchottes


Nos amis des "Planchottes" publient sur Facebook


La saison reprend avec les semis sur couches chaudes et semis à l'extérieur sur broyat de mirabellier tamisé ! Cela égaye le jardin de sa belle couleur or ! Chercher l'intru qui a la même couleur.








Vous pouvez les retrouver sur leur site





Et c'est l'occasion de rappeler le magnifique livre de Tess : 











15 mars 2021

Encore de la neige

                      Nous l'avions pronostiquée...  le 12 mars 2021 avec la photo de Daniel Figuet.

Hier matin, vers 7 heures, il est tombé un peu de neige sur le village mais elle n'a pas tenu.

Puis, vers 16 heures, ce furent des giboulées de grêle qui se sont produites avec grondements de tonnerre.

Rue du champ du Rocher 16 h le 14 mars 2021


En revanche le Haut-Doubs a été copieusement recouvert !


Le Haut-Doubs et Haut-Jura sous 10 à 20cm de neige dès 1000m.
Les sols sont blancs dès 600m ce matin mais de fortes averses de neige viennent d’arriver avec de beaux flocons jusqu’à 400m d’altitude.
Source Météo Franc-Comtoise 14 mars 2021


Votre Semaine :  Averses et Fraîcheur en Franche-Comté • Neige en montagne.
Les quantités de neige étaient très aléatoires hier soir et changaient beaucoup d’un kilomètre à l’autre... Une situation classique lors de régimes d’averses... Mais à compter de 2-3h  de la nuit dernière, une perturbation a atterri  en Franche-Comté avec des chutes de neige dès 500m !

Aujourd'hui  : La semaine débute sous des chutes de neige dès 400m d’altitude dans les Vosges du Sud, le Doubs et le Jura. En dessous, il s’agira de pluie. Mais à midi, la limite pluie-neige remontera déjà vers 700m d’altitude sous de grosses averses (tonnerre localisé). En fin de journée et alors que les averses seront moins fréquentes, la pluie pourra atteindre 900m d’altitude pendant 1 ou 2h avant qu’elle redescende vers 600m dans la soirée... Le vent sera sensible.





14 mars 2021

T'inquiète !

Hier nous présentions quelques savoureuses expressions de nos grands-parents grâce à Jeanine Valet.

Aujourd'hui nous nous intéresserons au langage actuel, notamment chez les jeunes. L'emblématique expression "t'inquiète" nous sert d'intitulé. Elle est en effet très répandue depuis plusieurs années. Il s'agit bien entendu de la contraction de "ne t'inquiète pas" avec la disparition totale de la négation "ne... pas". C'est assez étonnant que la langue courante ait répandu l'usage d'une expression qui garde son sens d'origine sans ses attributs ? 

... on l'entend à Voillans !

La Madelaine Proust a saisi cette évolution qui nous vient en grande partie de la jeune génération d'origine maghrébine.



Les contractions
Elles ne sont pas nouvelles puisque nous utilisons couramment le "chépa" contraction de "je ne sais pas".
On dit bien aussi qu'on va à "b'sac" ou à "monbé".

D'autres exemple courants :





C'est une habitude courante chez les anglo-saxons : "isn't it ?" 
"doesn't", "wanna", "gonna", "wouldn't"...
Si vous êtes intéressés voici un lien très représentatif Les Contractions des verbes



Le verlan
Il a été utilisé surtout dans les générations précédentes : Rappelons-nous les trois films "Les Ripoux"
Le verlan est une forme d'argot français qui consiste en l'inversion des syllabes d'un mot, parfois accompagnée d'« élision », un type d'apocope. C'est en inversant les syllabes de la locution adverbiale l'envers que le terme de verlan a été créé. On se rappelle le "laisse béton" du chanteur Renaud.



Si vous souhaitez vous replonger dans ces univers regardez "L'esquive"  d'Abdellatif Kechiche.
Le flot ininterrompu de paroles est le point le plus savoureux du film. En même temps c'est le reflet d'une génération qui a des choses à dire, sans savoir vraiment les formuler.

Et puis nous pourrions aborder les tics de langage : "En fait" pour commencer une phrase, "Voilà" pour ponctuer, "Ecoutez" pour se laisser le temps de répondre... chez les hommes et les femmes politiques, "Ecoute voir" en Franche-Comté, "en mode...", "grave", "carrément", "genre"  etc...

Allez pour finir 57 expressions qui vous feront prendre un gros coup de vieux !

« oklm », « msk », « jpp ...




On est loin du langage de nos anciens ! C'est le Patois d'aujourd'hui !
L'accordée du village. Greuze (1725 - 1805) Louvre



13 mars 2021

Expressions de nos grands-parents

Jeanine Valet a publié récemment sur Facebook le texte suivant. Nous lui avons demandé de le partager sur le site de Voillans. Merci Jeanine !

Il s'inscrit parfaitement dans la série d'articles que nous avons publiés cette semaine notamment Le Patois.



C'étaient certainement des expressions en usage à Voillans 
par exemple dans la maison Randey, Valet, aujourd'hui Roth.





12 mars 2021

La neige appelle la neige

     Nos anciens disaient "La neige appelle la neige" 

Ce qui signifie que tant qu'il en reste elle risque de revenir...

La météo d'ailleurs, sans le promettre, nous prévient que c'est possible dans les jours qui viennent !


Notre compatriote, Daniel Figuet, a pris une photo hier matin 11 mars vers Vergranne qui tend à  accréditer  cette possibilité ?


 Daniel précise :

"Qui dit qu'il y a le réchauffement ???????

Voici une photo prise ce matin sur le territoire de VERGRANNE.

Peut être qu'elle en attend de la nouvelle ?"





11 mars 2021

Le Patois

Dès l'ouverture du site de Voillans, nous avons évoqué le Patois car le village était resté longtemps avec cette pratique. L'article du 30 juillet 2010 s'intitulait : "Les Patoisants" !

Par exemple dans les années 80 Madame Prédine du Creux de l'Alouette ne comprenait pas toujours ce qu'on lui disait en français. Croisant une jeune maman qui promenait son bébé dans le village elle demanda à Colette Vuillet de faire la traductrice.

Charles Guillaume prétendait que parler français entre villageois à la sortie de la messe aurait paru pédant.

 

Aujourd'hui, dans une série "historique" (Presbytère, Cancoillotte, Les Femmes au XVII° siècle, La Châtelaine ces jours derniers) nous proposons une analyse très documentée sur le Patois pour compléter cette tradition locale et ancienne. 

Le Patois

    La Franche-Comté est riche de son passé, notamment au niveau de la langue qui est toujours bel et bien vivante. Celle-ci est encore très largement imprégnée de mots anciens aux origines très diverses, couramment utilisés quotidiennement aux quatre coins de la région, mais dont le sens originel s’est plus ou moins évanoui avec le temps. C’est pourquoi il nous a semblé important d’unir le passé à l’avenir en mettant en ligne un dictionnaire du parler franc-comtois.


    La langue comtoise se distingue par l’étonnante richesse du vocabulaire, emprunté au latin, au patois, à l’ancien français, mais aussi à l’espagnol, à l’italien, ou encore à des termes suisses ou germaniques : à la fois région de passage et repliée sur elle-même, telle apparaît la Franche-Comté, si solidement ancrée dans ses traditions. A noter cependant, que certaines expressions très usuelles ne sont pas spécifiques du langage franc-comtois, mais appartiennent à la langue commune du terroir français ou du langage populaire, d’un bout à l’autre de la France.


    Cette langue se caractérise aussi par un accent très particulier, qui vaut d’ailleurs bien des moqueries à ceux qui en sont les héritiers : aussi est-il fréquemment confondu avec le Suisse ou le Belge ! Pour illustrer ce propos, citons un des franc-comtois les plus célèbres, Louis PASTEUR qui, à une réunion de "compatriotes" à Paris en 1883 s’exprimait en ces termes : "Vous nous faites entendre de tous côtés les intonations de cet accent franco-comtois qui, par fierté sans doute de son origine, ne se perd jamais". Il est vrai que la région a gardé un caractère très particulariste. Le Franc-Comtois, jaloux de son identité, n’est pas de prime abord forcément très communicatif : le nouveau venu en cette terre devra en quelque sorte vaincre l’obstacle de la langue et d’un vocabulaire parfois déconcertant. Ce dictionnaire est d’ailleurs là pour aider tous ceux qui s’y installent et qui veulent mieux comprendre la culture locale à travers sa langue.


    La Franche-Comté étant autrefois une région essentiellement agricole, les grands champs linguistiques se définissent donc autour d’activités comme l’élevage, le bois, la vigne... Plus l’exode rural a vidé les campagnes, mettant par la même occasion un frein aux activités rurales, plus la langue a eu tendance à perdre ses repères. L’avènement de l’industrialisation et de l’urbanisation, qui ont favorisé la multiplication des échanges sont donc responsables d’une certaine uniformisation de la langue française et par conséquent de la disparition des particularismes régionaux. Le fait est que la langue du terroir perd de jour en jour sa saveur. Mais lorsqu’une langue est fortement ancrée dans la mémoire collective de ses utilisateurs, elle résiste formidablement au temps et c’est justement le cas du patois comtois. La célèbre devise "Comtois rends-toi ! Nenni ma foi !" est ici tout à fait justifiée ! Preuve en sont les spectacles de Laurence Semonin, alias La Madeleine PROUST, qui font toujours recette, y compris auprès des jeunes générations et même au-delà des frontières régionales !


La Madeleine Proust

    La syntaxe demeure elle aussi spécifique du parler des villages et l’on entend encore souvent des tournures savoureuses dans l’emploi des verbes, des auxiliaires de temps et des adverbes "je suis été, j’ai personne vu, il veut pleuvoir, il rentre à point d’heure..." L’emploi des préfixes est aussi très frappant : on utilise plus communément les verbes commençant par re, marquant le redoublement, que le verbe simple, même si ces termes semblent synonymes. Certains verbes sont d’ailleurs très pittoresques, tel raller dans "on reva".

    Mais nous vous laissons le loisir de découvrir toutes ces subtilités linguistiques, qui font la richesse du parler comtois...

Source : Cancoillotte.net 



Sur notre site :


Quelques expressions locales par Claude Champroy : Lé Gäset Article paru en mars 2011.


D'autres expressions bien locales ont été publiées sur notre site le 11 juillet 2020.


Les "Meutsés" est un article du 19 janvier 2018 qui évoque le Parler Comtois en chansons.



On peut trouver d'autres renseignements et notamment un Dictionnaire du Patois Franc-Comtois sur

Lexilogos et sur l'excellent site franc-comtois Cancoillotte (Toute la Franche-Comté sur Internet).



ACTUALITE en FRANCHE-COMTE