26 sept. 2020

Automne

C'est en principe le 23 septembre, mais cette année ce fut le 22 septembre ! Pourquoi ?

En 2014, nous avions présenté sur le site de Voillans quelques belles photos d'automne


Cette année les couleurs ne sont pas au Rendez-Vous alors nous nous réfugions dans la poésie


Chanson d’automne

Marie Krysinska

À Charles Henry

 

Sur le gazon déverdi, passent – comme un troupeau d’oiseaux chimériques – les feuilles pourprées, les feuilles d’or.

Emportées par le vent qui les fait tourbillonner éperdûment. –

Sur le gazon déverdi, passent les feuilles pourprées, les feuilles d’or. –

 

Elles se sont parées – les tristes mortes – avec une suprême et navrante coquetterie,

Elles se sont parées avec des tons de corail, avec des tons de roses, avec des tons de lèvres ;

Elles se sont parées avec des tons d’ambre et de topaze.

 

Emportées par le vent qui les fait tourbillonner éperdûment,

Elles passent avec un bruit chuchoteur et plein de souvenirs.

Les platanes tendent leurs longs bras vers le soleil disparu.

 

Le ciel morose pleure et regrette les chansons des rossignols ;

Le ciel morose pleure et regrette les féeries des rosiers et les fiançailles des papillons ;

Le ciel morose pleure et regrette toutes les splendeurs saccagées.

 

Tandis que le vent, comme un épileptique, mène dans la cheminée l’hivernal orchestre,

Sonnant le glas pour les violettes mortes et pour les fougères,

Célébrant les funérailles des gardénias et des chèvrefeuilles ;

 

Tandis que derrière la vitre embuée les écriteaux et les contrevents dansent une fantastique sarabande,

Narguant les chères extases défuntes,

Et les serments d’amour – oubliés.

 

14 décembre 1882

 

Marie Krysinska, Rythmes pittoresques, 1890


24 sept. 2020

Mariage du 19 septembre 2020

Samedi matin 19 septembre 2020 a eu lieu le mariage de


Clémence Amiot

et

Raphaël Dequivre 




Raphaël est maraîcher, fils de Christine et Gilles Dequivre,
 et Clémence animatrice scolaire.
Ils résident à Hyèvre-Magny

Ce fut le premier mariage célébré par Simon Guillaume notre nouveau maire

Meilleurs Voeux aux jeunes mariés


21 sept. 2020

Autechaux et le lait bio

L'Est Républicain relate une initiative intéressante chez nos voisins : La Fête du lait bio.



 

19 sept. 2020

Journées du patrimoine

Le samedi 19 septembre et le dimanche 20 septembre 2020 

ont lieu les Journées Européennes du patrimoine.

Plusieurs propositions sont au programme de l'Office du Tourisme de Baume-les-Dames

Voir l'agenda 



On voit sur cette photo la Maison à Tourelle  
mais également au fond la maison où résidait 
Alexandre Borrot qui repose à Voillans.





Dans notre petit village le patrimoine n'est pas mince.
Il suffit de parcourir la page "Histoire" pour s'en convaincre !



18 sept. 2020

Maison disparue - Maison Bonney



A la suite du contact que nous avons avec William Bonney *, dont les ancêtres sont originaires de Voillans, nous nous sommes intéressés à la maison familiale qui a été démolie.

Cette maison et ses dépendances étaient au "village-bas" au bord du ruisseau (actuelle Rue du Petit Pont) La famille Bonney n'en était pas propriétaire mais l'a habitée plusieurs années.


On remarque son mauvais état en 1982.
Cette maison n'était plus habitée, la famille Bonney s'étant éteinte au village, au début du XXème siècle.

Au village, en 1895, on compte plusieurs "Feux" ** avec le nom Bonney :


Au village-bas 5 feux
  • François Clerc et Lucine Bonney - Un enfant - Cultivateur Fermier
  • Stanislas Curty et Maria Bonney - Huit enfants - Maréchal Ferrand
  • Joseph Bonney - Deux soeurs - Cultivateur Propriétaire 
  • Veuve Théodore Trimaille née J. CL. Bonney - Deux enfants - un domestique - Sabotier
  • Jules Curty et Marie Bonney - Cinq enfants - une domestique Eugénie Eme - Cultivateur Propriétaire 
Mais au Quartier Haut on trouve aussi en 1895 le patronyme "Bonney" 5 feux
  • François Bonney veuf de Scolastique Simonin - Un enfant - Cultivateur Propriétaire 
  • Lucien Corlet et Philomène Bonney -  Un enfant - Cultivateur Fermier
  • Eugène Bonney - Célibataire - Cultivateur Propriétaire
  • Auguste Guillaume dit "Kerboulot"veuf d'Eléonore Bonney - Rentier 
  • Claude Etienne Trimaille et Philomène Bonney - Deux enfants - Aubergiste
(Source Pierre Guillaume - Le Village de Voillans et ses Hameaux - Octobre 1995)

Vers 1900 elle était encore en bon état




Mais la maison Bonney était en ruine en réalité quand Renée et Jean-Marc Reuille l'ont rachetée et ont reconstruit une jolie maison dans l'esprit des maisons comtoises, sur son emplacement. Les croupes du toit sont typiques de la région.




Cette ancienne maison Bonney on l'appelait "Chez le sapeur" nous a dit François Champroy. L'un des anciens propriétaires (Félicien ?  voir plus loin) avait dû faire partie d'une unité de Sapeur à l'armée (Grade du génie, chargé de l'exécution des sapes, c'est à dire des ouvrages souterrains permettant de renverser un édifice ou bien encore des tranchées).


On aperçoit le toit de la maison Bonney sur une jolie carte postale ancienne, sur la gauche derrière le pont. On voit aussi la maison Jeanneret dite "Chez Tréguet" démolie  également car elle menaçait ruine ; le jeu de boules actuel a pris sa place ! Nous la présenterons ultérieurement.

Cette carte a été écrite par le curé de Voillans Paul Druot 

Texte latin - Transcription 

Carissime


Intima adunatio Feria quinta.

Emilius tonitruans Fontis Claravallensis et magister Abel Hyevrensis hic laeti te expectabunt.

"Dulcem" saluta

Vale !

Tibi totus

Videns

Traduction A. Guillot

Très cher,


Réunion intime jeudi

Emile le beuglard de Fontaine lès Clerval et le maître Abel d'Hyèvre t'y attendront avec joie.

Salue "ta douce"

Porte-toi bien

Tout à toi,

Le voyant

Revenons à la maison Bonney.

Photo prise à l'époque du village fleuri (1982) qui est une tradition désormais à Voillans !


 La maison Bonney n'était déjà plus habitée.

 La dernière habitante était vraisemblablement, Francine, la maman d'Aline Roy 1896 - 1982,  fille de Félicien Bonney 1852 - 1906 et donc de Francine Hème née en 1859.

(Félicien était le fils de François Joseph Bonney et de Scolastique Simonin - cités  plus haut dans les feux du quartier-Haut ; ils n'habitaient  plus la ferme du Quartier Bas, habitée alors, sans doute, par Joseph Bonney).

La généalogie Bonney est complexe ! William * n'appartenait pas à la même branche.

Enfin situons Francine Hème :  Grand-Mère de Jeanne Champroy, Arrière Grand-Mère d'Yvette Liard. 


Famille Bonney (William Bonney)

** DU CALCUL DE LA POPULATION PAR FEUX

On sait combien l'expression de « feu » était jadis en usage pour signifier un groupe d'habitants, nous dirions aujourd'hui une entité démographique. Mais à combien d'habitants répond cette expression, c'est ce qu'il est impossible de déterminer exactement. Un état de population exprimé en feux — et c'est le cas fréquent pour nos anciens documents — ne peut être traduit en chiffres d'habitants de manière adéquate. Le plus souvent on a estimé la valeur du feu à une somme variant de trois à cinq personnes, mais sans rien préciser à cet égard. La difficulté provient de ce que les documents originaux ne mettent pas en regard du chiffre des feux celui des habitants auquel il correspond et cela s'explique aisément. Le feu était par-dessus tout une unité imposable et l'Administration s'inquiétait peu ou point du total d'individus que cette unité résumait.

17 sept. 2020

Rubanier émergé

Aux Planchottes-Lambert on peut voir une plante semi-aquatique très utile pour l'écosystème !

Le Rubanier émergé, 

Sparganium emersum de son nom scientifique  est de la Famille : Typhaceae  

C' est une espèce de plantes herbacées semi-aquatique et plus précisément amphiphyte puisqu'elle supporte d'avoir ses racines émergées. On la rencontre en particulier en bordure de plans d'eau à forte variation de niveau et sur les berges des bras morts et des rivières à faible courant.

 Cette plante vivace mesure entre 20 et 80 cm de haut dont la base est souvent immergée, bien que contrairement à d'autres plantes semi-aquatiques, elle supporte l'émersion de ses racines.


 Ses feuilles sont dressées et plus rarement flottantes que celles des autres Sparganium.

 L'inflorescence n'est pas ramifiée : un axe unique aux coudes multiples porte une série de capitules d'une taille généralement comprise entre 5 et 20 mm, les inférieurs pédonculés et séparés par des bractées.

 Les inflorescences mâles sont situées dans les parties supérieures et sommitales tandis que les femelles occupent la partie inférieure. Les fleurs sont vertes mais leur petite taille fait que les têtes mâles paraissent blanches (couleur du filet) et jaunes (couleur des étamines) et les femelles blanches (couleur du pistil).


 La floraison a lieu entre juin et septembre.

Les fruits sont des akènes en forme de fuseau, larges de 2 mm. Ils sont disséminées par les eaux (hydrochorie)  auprès desquelles pousse la plante mère.

 La plupart des organes aériens disparaissent à la mauvaise saison pour se reconstituer au printemps à partir des rhizomes.


 La présence des plantes aquatiques, n'est pas nécessairement un signe de dégradation, en effet, il n'existe pas réellement de plantes "nuisibles". Leur présence est importante, car elles 
contribuent au maintien de l'équilibre de l'écosystème.  

En France cette espèce est protégée sur le territoire de l'ancienne région Rhône-Alpes.

En savoir plus sur le rôle des plantes aquatiques



16 sept. 2020

Coronavirus dans le Doubs

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué vendredi 11 septembre que 42 départements étaient classés en zone de circulation active du coronavirus. En Bourgogne-Franche-Comté, cela concerne uniquement le département de la Côte-d'Or, déjà en rouge depuis le 6 septembre. Dans le Doubs, la situation se dégrade au même rythme que chez nos voisins mais les voyants ne sont pas en rouge pour l'instant. 

Néanmoins, le virus circule. Pour réduire les risques de propagation et tenter de maîtriser la situation, le préfet du Doubs Joël Mathurin vient d'annoncer un renforcement des mesures dans le département du Doubs. Le port du masque est désormais obligatoire aux abords de tous les établissements scolaires : écoles, collèges, lycées. Il l'est également dans les zones commerciales.

A compter du 14 septembre 2020 et jusqu’au 12 octobre 2020, en complément des mesures actuelles aux centre-villes de Besançon et Montbéliard, le port du masque est obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus, et ce dans tout le département :

- non seulement au sein des galeries commerciales et espaces assimilés des grandes ou moyennes surfaces (supermarchés et hypermarchés) mais aussi sur leurs espaces de stationnement,

- dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées, 30 minutes avant et après l’ouverture et la fermeture de ces établissements sur l’ensemble du département.

"Il est rappelé que les mesures générales actuellement en vigueur doivent continuer à être respectées, notamment l’obligation de port du masque dans tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes et soumis à une déclaration au préfet de département en application du décret du 10 juillet 2020, ainsi que sur tout marché non-couvert, vide-grenier, brocante ou fête foraine" précise le préfet dans un communiqué. 

En savoir plus

RAPPEL : Canicule et Covid à VOILLANS

Stella Cinéma


 

15 sept. 2020

La Voillanaise du 12 septembre 2020

Un petit résumé de la journée d’hier, 

 

Courses : photo des participants ci-joint, ils sont rentrés pile-poil pour le départ de la marche, bravo à eux !


 

Marches : les caussards ont répondu présents ! plus de 45 personnes ont participé à la marche.

Convivialité et bonne humeur au rendez-vous !





Après le pique-nique au Tremblois, direction l’étang du meunier qui était sec, puis retour sur Voillans en passant à l’ancien captage de la source.

Les marcheurs les plus courageux ont pu faire près de 10 Km.

 

En résumé : Très bonne journée, à refaire plus souvent !


Florent Gauthier 

  

13 sept. 2020

Ouverture de la chasse

 25 Doubs : Ouverture de la chasse le 13 septembre 2020 à 8h - Fermeture de la chasse le 28 février 2021 au soir.





Cours de Yoga pour enfants

Sylvie Gervais, ancienne habitante des Planchottes Lambert, vous informe :

‌Salut à tous !

Ce petit mail pour vous informer que je propose un cours de Yoga pour enfants le mercredi de 10h à 11h à la salle du bâtiment Itesya, anciennement chez Gomez (avant la déchetterie à droite) à Baume les Dames pour des 7/11 ans.
Merci de diffuser l'info autour de vous ...ça démarre le mercredi 16/09, on peut venir essayer un cours et c'est 30€/trimestre.

contact: USB Yoga  Joëlle Gauthier tel: 03 81 84 02 87

merci tout plein 

Sylvie



12 sept. 2020

La Grande Bardane

La Grande Bardane que l'on peut observer sur le territoire communal se nomme :  Arctium kappa de son nom scientifique.


Elle est de la famille des Astéracées.

   Noms vernaculaires : Glouteron, Herbe aux teigneux.

Les bardanes sont des plantes bisannuelles souvent de grande taille, reconnaissables à leurs capitules dont les bractées se terminent par des sortes de crochets, ce qui permet à ces capitules de s'accrocher aux vêtements et au pelage des animaux. 

 Ce sont des plantes de milieux ouverts à semi-ouverts, plutôt nitrophiles. 

 Originaire de l'Ancien Monde, plusieurs espèces ont été largement dispersées par l'homme et par zoochorie dans le monde entier.

La grande bardane fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle). 

 


Elles sont érigées, à feuilles abondantes, alternes, plus ou moins velues ou laineuses sur la face inférieure et en forme de cœur pour les plus basses, entières ou légèrement dentées. Les feuilles peuvent atteindre 71 cm de long, ce qui les fait parfois confondre avec de la rhubarbe !

 Le pétiole de la Grande Bardane est plein. 

Les espèces d'Arctium fleurissent généralement de juillet à octobre.

L'inflorescence se présente sous la forme de racèmes de capitules. 

Les capitules sont globuleux, à sommet aplati, avec des fleurs tubulées le plus souvent pourpres. 



L'involucre, communément appelé « teigne », est formé de très nombreuses bractées, chacune terminée par une soie en crochet. 

 

La Grande Bardane, tout comme le Cirse Maraîcher est comestible.

Cirse Maraîcher

Les racines (ramassées avant que la tige n'apparaisse en décembre), les jeunes pousses (ramassées au début de l'été) et les jeunes feuilles de la Grande Bardane se consomment cuites. Leur consommation est aujourd'hui peu courante en Europe, mais Arctium lappa est un légume populaire au Japon sous le nom de "gobo" . La Bardane fait partie des légumes anciens oubliés. Elle était autrefois cultivée dans les jardins. 

Les racines de Bardane et les tiges débarrassées de leur cortex ont un goût proche de l'artichaut et une saveur sucrée due à l'inuline.

La décoction de ses petits fruits luisants développe la flore intestinale et apaise les douleurs intestinales. Pour cela, il faut, après avoir fait bouillir de l'eau, y plonger ces petits fruits parfumés, les laisser bouillir quelques minutes et ensuite laisser reposer. Filtrer et boire cette décoction. Elle peut être sucrée au miel. 

Sa racine est employée pour traiter les affections cutanées liées à un excès de séborrhée, telles que l'acné, ainsi que les furoncles et les abcès ou encore le psoriasis.

Les feuilles sont utilisées en traitement d'appoint, en usage externe, pour soigner les prurits, crevasses, gerçures, et les piqûres d'insecte. 

L'activité détoxifiante, dépurative et hépatoprotectrice de la Grande Bardane (Arctium lappa) est reconnue dans diverses pharmacopées.

Le fruit de la bardane est à l'origine de l'invention du Velcro.

Elle est utilisée en agriculture biologique sous forme d'extrait fermenté qui contiendrait de la potasse ainsi qu'un pouvoir  restructurant.

11 sept. 2020

La "Voillanaise"

Rappel



 

Petite Enfance - Journal du Relais


La Mairie de Voillans vous informe 

...














 

10 sept. 2020

et ce soir Conseil Municipal

C'est bien aujourd'hui JEUDI 10 SEPTEMBRE 2020




 

Rappel





8 sept. 2020

Rappel




 

Cloches réparées

Le technicien de la Maison Prêtres & Fils de Mamirolle est passé ce mardi 8 septembre 2020

Petit problème mécanique d'usure !

Rien à voir avec l'orage !

Nous allons réentendre l'Angélus.

Article à venir sur le sujet.

Conseil Municipal - Jeudi 10 septembre 2020

Attention il s'agit bien de JEUDI 10 SEPTEMBRE

 


6 sept. 2020

Une lignée directe 3 - L' interview

Deux articles présentent la famille de William Bonney sur le site de Voillans :

Une lignée directe 1 

Une lignée directe 2

Voici une interview à laquelle William s'est prêté ! Nous l'en remercions vivement. 

Un quatrième article en préparation présentera la Maison Bonney (Maison disparue).


INTERVIEW du 1er septembre 2020


William vous avez pris contact avec nous il y a plusieurs mois. Nous avons publié deux articles présentant votre filiation avec Alexis Bonney né à Voillans.

Est-ce pour vous important d’avoir établi ce lien avec vos origines ?


Oui, la généalogie est un sujet très intéressant pour moi, ainsi que l'histoire. Je trouve ça passionnant de remonter le temps et de découvrir mes origines. Cela est devenu beaucoup plus facile grâce à internet et j'encourage les autres à faire de même, le progrès est rapidement multiplié quand les familles trouvent des ancêtres communs.




Vous nous avez dit que sans doute les parents d’Alexis étaient d’origine italienne. Votre grand-père le supposait en tout cas. Pouvez-vous nous apporter quelques précisions ?


Mon grand-père m'a raconté à plusieurs reprises que le nom BONNEY est d'origine Piémontaise et s'écrivait BONNEYE. L’ancêtre qui a immigré en France a changé ce nom pour paraître moins italien, car ceux-ci n'étaient pas toujours les bienvenus à l'époque. J'aimerais un jour remonter encore plus cette branche, je vais devoir contacter ceux qui s'occupent du registre civil dans le département.




Vos ancêtres ont-ils tous vécus en France ?


Pour le côté français (paternel) de ma famille, ils sont en France depuis plusieurs générations. Je pense que cette branche italienne est la plus récente hors de France. Il y a aussi une branche MULLER qui est Alsacienne/Allemande.




Vous seriez le premier expatrié ? Depuis quand vivez—vous aux Etats-Unis ?


Mon frère, ma sœur et moi vivons tous aux Etats-Unis depuis une dizaine d'années. Nous avons fait nos études ici et puis nous y sommes restés. Notre mère est américaine, donc nous avons cette chance d'avoir cette double nationalité et de parler couramment les deux langues




Dans quel Etat et dans quelle localité êtes-vous installé ?


Je suis dans l’État de Floride à Miami, où il y a une forte présence française. C’est un lieu très agréable et j'encourage ceux qui ne connaissent pas à venir visiter.




Quel est votre job ?


Je suis ingénieur informatique. J'ai toujours été passionné de technologie et c'est un domaine intéressant. Je travaille dans une entreprise qui vend des données liées à l'industrie pharmaceutique.




En ce moment les Etats-Unis sont touchés par le Covid 19. Avez-vous été touché de près ou de loin par cette épidémie ?


Ma famille a contracté ce virus au mois de Mars, après avoir assisté à un match de Basketball. Nous sommes jeunes donc cela n'a été que l'affaire d'une semaine, mais nous faisons très attention lorsque nous visitons ma mère ou mon beau-père qui sont plus âgés.




Revenez-vous en France de temps à autre ?

Un jour à l’avenir aimeriez-vous venir jusqu’à Voillans en famille par exemple ?


Je reviens d'habitude deux fois par an, mais en ce moment c'est difficile. J’espère que la situation s’améliorera bientôt pour que je puisse visiter mon père qui réside en Normandie. Et bien sur j'aimerais venir à Voillans, découvrir ce village ancestral! C'est une question de temps mais je compte visiter un jour, c'est certain.



Eh bien nous vous attendons !



Wai Man Wong - William et Blake
Wai Man Wong - William et Blake


See you soon !
in our little village in deep France...
              Your ancestors lived there !