6 nov. 2012

Le presbytère et l'église



Le sol sur lequel ces bâtiments s’élèvent est le produit d’une acquisition opérée en 1697 par le curé de l’époque, l’abbé Raguin en échange de la propriété du Prelot. Il reconstruisit le presbytère incendié en 1636 par les Suédois. L’église fut reconstruite en 1767-1772, grâce à la générosité de deux enfants du pays, l’abbé Jean-François Jeannin et son frère Pierre-Joseph, mais aussi avec le concours désintéressé de leurs compatriotes qui contribuèrent à la construction par leurs travaux : des corvées et des charrois.
Le grand tableau du choeur viendrait, parait-il, du couvent des capucins de Baume les Dames et serait arrivé à Voillans pendant la Révolution on ne sait comment ?
Les pierres de l’église furent extraites de la carrière qui se trouve dans le grand virage sur la route entre Voillans et Autechaux.

corvée : travail libre et gratuit - prestation en nature
charroi : transport par charriot,  tombereau etc. 

Texte proposé par François Champroy










Presbytère en 1981, vu du jardin.
Sur la gauche vestige de l'ancienne bâtisse incendiée  en 1636.
Cette partie était devenue un grenier à bois mais gardait des traces très nettes d'habitation.
On pouvait y observer encore des traces de l'incendie  !

Restauration du toit et des murs dégradés par les tremblements de terre.
On voit très nettement les fissures qui devenaient menaçantes.
On distingue aussi la déformation du mur de jonction entre la partie ancienne et l'agrandissement.
Ce renflement était contenu par une barre métallique et deux croix de maintien.
Photo 2003


Grand tableau du choeur


Carrière d'où proviennent les pierres de l'église.


Une découverte intéressante a été faite récemment dans l'église ... à suivre !