30 juil. 2010

Les patoisants

LES PATOISANTS
Ce sont les personnes qui emploient, qui parlent le patois.





Notre village reste l'un des témoins le plus récent de cette pratique. La plupart des dialogues en patois ont malheureusement disparu à l'orée du XXème siècle. De nos jours les langues comtoises connaissent un regain d'intérêt : plusieurs ouvrages consacrés aux patois régionaux sont parus récemment.


26 juil. 2010

Rue des Mines

C'est l'ancienne rue Clerc.

Elle prolonge la Rue de l'Ecole en traversant la Route de Clerval et rejoint le Petit Pont.
Cette rue est plutôt destinée aux piétons.

Son nom évidemment est choisi pour rappeler que Voillans au XIXème siècle possédait des mines à ciel ouvert.





Il y avait plusieurs exploitations sur la commune. L'une d'entre elles était précisément située en haut de cette rue à droite de la maison blanche.
















Au printemps un magnifique magnolia déploie ses couleurs sur la droite.


25 juil. 2010

Les Mines

Des mines à ciel ouvert étaient exploitées en différents lieux  du village :
Au centre -  Rue des Mines, mais également au sud-ouest du village.
En 1793 une enquête précise que 86 mineurs travaillaient pour l'usine de Fallon en Haute Saone dont 6 à Voillans.
Au temps du Second Empire (1852 - 1870) la terre de Voillans, traitée, produisait un excellent minerai de fer. En 1855 différents propriétaires possédaient une exploitation minière sur le territoire communal.


Exemple de mine de fer à ciel ouvert au Luxembourg

Le minerai était alors dirigé sur Clerval, où, fondu, il servait à la fabrication d’une bonne fonte.



                  
La fonderie de Clerval vers 1899
                                        Photo Paul Deleule aimablement fournie par Gérard Blanc (Clerval)


Lors de travaux récents à l'Hôpital St Lieffroy des échantillons, probablement de minerai de fer, ont été mis à jour. Ils proviendraient des voituriers qui circulaient sur l'ancienne route en provenance de Voillans pour les fonderies clervaloises.


Trouvés à l’Hôpital-St-Lieffroy au bord de l’ancienne route de Voillans.
Selon M. Henri Bredin, il s’agirait de minerai de fer tombé des chariots qui étaient conduits aux hauts-fourneaux de Clerval …
Question : le minerai de fer exploité à Voillans ressemble-t-il à cela ????

La question reste posée. Une réponse pourra être donnée prochainement espérons-le ...


Mais revenons à Voillans.
Il y avait donc plusieurs exploitations de minerai de fer.
L'une d'entre elles se trouvait à côté de la Rue des Mines sur la propriété de Mr et Mme Figuet.

















En 2006 des travaux sont entrepris pour aménager la propriété. 
Un puits est mis à jour par hasard. Il est agrandi et laisse découvrir des veines.








La taille des outils donne une idée de la dimension du trou et des cavités qui avaient été exploitées.












La découverte conduisit le propriétaire à une exploration plus approfondie.












Des veines de minerai furent dégagées.










On discerne très bien ces veines derrière les parois de calcaire.

























Remarque intéressante : Daniel Figuet nous précise que certains chevaux ne veulent pas passer aux endroits de la propriété où le sous-sol a été exploité !

Nous tenons à remercier chaleureusement Daniel de nous avoir signalé puis montré ces magnifiques photos et d'avoir accepté que nous les publiions sur le site du village.

Bravo aux "mineurs" occasionnels

























Mines de fer à Voillans
Renseignements fournis par Denis Guillaume
Minière de fer oxydé hydraté, en grains agglutinés par un ciment calcaire.
Le minerai de décalcification ou en roche que l'on retirait était fondu à Clerval; il donnait une fonte de très bonne qualité.
Les gîtes malheureusement très clairsemés, étaient exploités par puits de 5 ou 10 mètres de profondeur, autour desquels on excavait jusqu'à menace d'éboulement.
Après lavage du minerai en grains, on obtenait 35% de fonte. Ce minerai se trouve par veine et donne annuellement 5000 Quintaux de métal.
Les minières de Voillans donnent un minerai pisiforme ou d'alluvions. Leurs gisements sont des veines et des nids irréguliers, le plus souvent de peu d'étendue, qui se rencontrent soit au milieu d'argiles plus ou moins sablonneuses, soit dans des excavations du terrain jurassique.
Les travaux, tantôt souterrains, tantôt à ciel ouvert, sont sans régularité ni durée.
Ce genre de minerai, très peu abondant dans le département, paraît y devenir plus rare d'année en année. On en est réduit à l'exploiter avec un grand mélange de terre, de sorte qu'il revient à un prix fort élevé après sa préparation, mais il est alors l'un des meilleurs minerais qui existent en France, il rend jusqu'à 40% d'une excellente fonte.












Exemple de mine de fer à ciel ouvert au Luxembourg












21 juil. 2010

Rue de l'école


Il n'y a plus d'école à Voillans. Un car de ramassage conduit les écoliers à Autechaux et les collégiens à Baume les Dames.






Mais l'école-mairie est toujours là.














En 1882, l'année de la loi Jules Ferry, la maison Dubois, propriété de la commune, est transformée en maison commune et d'école.
La mairie était au centre avec un escalier et de part et d'autre l'école des filles et l'école des garçons. 
Au dessus deux appartements pour les instituteurs.
Cette disposition est typique de l'époque en France !

Dans notre région l'une des écoles a été rendue célèbre : La Maison Pergaud

Mais à Voillans une autre maison servait d'école auparavant.


Elle se trouve au carrefour de la Route de Clerval de la rue Chabrol, la rue des Cossards et la rue de l'Eglise.

On l'aperçoit sur cette vue ancienne : c'est la maison au centre avec un balcon.
  













Elle garde de nos jours son aspect d'origine !



















La Rue de l'Ecole commence à côté de l'ancien presbytère, traverse la Place du Souvenir, devant la Mairie et se dirige vers la Route de Clerval en longeant l'église.


De cet endroit voici une photo ancienne
Collection Martine Sandrat

Le bas de la rue
En arrivant de Clerval le matin




















En partant sur Clerval au couchant



















Vue printanière en mai 2013, depuis la rue de l'Ecole




















Au printemps on aperçoit un magnifique magnolia depuis cette rue de l'autre côté de le rue de Clerval, en réalité Rue des Mines.


19 juil. 2010

Rue du Champs du rocher

Voici une rue très courte avec une particularité orthographique.
Cette rue est une impasse.








En fait elle est le départ d'un chemin communal qui conduisait à Hyèvre-Paroisse. 







Elle prend sur la droite de la mairie et donc à gauche du nouveau parking aménagé récemment avec celui de la Place du Souvenir.


Elle ne conduit qu'à une seule maison pour l'instant. Bientôt elle servira aussi pour les constructions prévues sur la gauche derrière la mairie.



























On la retrouve de l'autre côté de l'autoroute.
Un prochain message (les promenades à Voillans) nous y conduira.


2011- Deux maisons sont prévues sur la gauche de cette rue.
Les travaux sont bien engagés.




























































Un première maison va sortir de terre.

15 juil. 2010

Place du Souvenir

Cette place a été récemment restaurée.










Elle permet, grâce à son nouveau parking, de stationner devant la mairie ou de dresser un chapiteau pour une fête.














Auparavant un petit triangle herbeux séparait la Rue de l'église en deux avec un crucifix en avant et un petit arbre en arrière. Des fleurs et des pierres trouées ont longtemps agrémenté cet endroit notamment lors du concours ces villages fleuris, nous y reviendrons.







(Photo Années 80 Collection Claude Champroy)










Puis il est devenu plus dépouillé.



















Elle remplit aujourd'hui son rôle.















Enfin le nouveau parking a été récemment aménagé.

Photo du 30 juillet 2009, le soir de la mise en bitume.




                                                                                  












Au couchant avec les nouveaux luminaires cette place a belle allure.

L'ancienne école et la Mairie couronnent la place. 
En hiver




14 juil. 2010

Arbre de la Liberté

Le 14 juillet fait référence à la Prise de la Bastille et donc à la Révolution Française de 1789.
A Voillans, un arbre de la Liberté existe au bord de la Rue du Fays.
Il a été planté lors du bicentenaire de la Révolution


Il est toujours là !
Mais il ne date pas de cette époque troublée.










La Révolution semble en effet avoir épargné le village.

A cette époque, en 1790, le village avait 452 habitants. Village prospère qui produisait beaucoup d'avoine, de blé, de seigle et élevait des bêtes à cornes, des moutons et des chevaux. On peut remarquer qu'aujourd’hui encore l'élevage est identique !
Notre arbre de la Liberté a 21 ans . Il a été planté lors du bicentenaire de la Révolution en 1989.



















La doyenne du village Marcelle Curty pose en tenant le chêne.








13 juil. 2010

Conseil Municipal du 30 juin 2010

Compte Rendu


Conseil municipal du 30 juin 2010


Etaient présents :
Tous les membres en exercice
Excusé :
M. François GOGUILLOT (procuration : M. Alain TISSERAND)
Secrétaire de séance :
M. Pierre CHAMPROY

ORDRE DU JOUR
  1. Délibération : Location parcelle communale cadastrée ZK14 devant le Grand Tremblois.
    (10 votes POUR et 1 ABSTENTION)
  2. Délibération : Création d’une A.S.L. (Association Syndicat Libre) sur les communes de VOILLANS et HYEVRE PAROISSE : un chantier de route forestière et piste de vidange serait entrepris en 2011.
    Après évaluation le projet serait estimé à 46 399 € TTC avec un autofinancement de 20 120 € réparti de la façon suivante :
    Commune de Hyèvre-Paroisse : 8 309 € TTC
    Commune de Voillans : 3 877 € TTC
    M. HUOT Michel : 40 € TTC
    M. CAMPONOVO Thierry : 7 896 € TTC
    (11 votes POUR)
  3. Délibération : Mise en œuvre du Conseil en Energie
    Le Syndicat Mixte du Pays Doubs Central a souhaité s’engager auprès des collectivités adhérentes afin de les aider à maîtriser leurs consommations énergétiques. Les fonctions principales sont d’assurer le suivi et l’analyse des consommations d’énergies et d’eau et de proposer un plan d’actions personnalisé dans le but de réaliser des économies d’énergie et financières.
    (11 votes POUR)
  4. Délibération : Régularisation transfert foncier
    Le Maire expose qu’il a été saisi par la société ERF mandatée par la SOCIETE AUTOROUTES PARIS-RHIN-RHONE,d’une demande de régularisation de transfert de rétablissement de voirie communale suite à la construction de l’autoroute A 36.
    (11 votes POUR)
  5. Délibération : Modification Statuts C.C.P.B. « Z.D.E. »
    Le Maire rend compte de la décision du Conseil Communautaire du 07/04/2010, qui a été décidé de prendre une nouvelle compétence intitulée « Réalisation et dépôt de dossier de Zone de Développement Eolien (ZDE) sur le territoire communautaire. Afin d’officialiser cette décision, la C.C.P.B. doit faire modifier ses statuts en demandant l’intégration dans ses compétences facultatives de la compétence Réalisation et dépôt de dossier Zone de Développement Eolien.
    (11 votes POUR)
  6. Délibération : Service Départemental d’Assistance Technique : Domaine de l’eau.
    (11 votes POUR)
QUESTIONS DIVERSES
  • Le Conseil Municipal autorise le GAEC du Rang des Clos à couper le bois situé le long de la route de la Grange des Noyes. Ce bois sera vendu au prix de l’affouage de la Commune de VOILLANS. Le pétitionnaire pourra clôturer au bord de la route et en aura la jouissance.
  • Formation des trous situés route de la Grange des Noyes : ils seront rebouchés avec de l’enrobé à chaud par l’entreprise qui effectuera les travaux de réfection de la Voie Commune dite « De Planchotte ».
  • Le conteneur à verre sera transféré au lieu dit « La Levée » sur la route de l’Hôpital St LIEFFROY.
  • Suite à un courrier de la Préfecture du Doubs et à compter d’aujourd’hui, le Certificat d’Urbanisme a) ou d’information sera instruit par le Maire.
  • Aménagement de la Fontaine : le Conseil Municipal autorise le Maire à préparer un dossier de demande de subvention auprès de la Communauté de Communes du Pays Baumois, dans le cadre de l’aménagement de petit patrimoine.
  • Z.D.E. Zone de Développement Eolien : il n’y aura pas de pose d’éolienne sur la Commune de VOILLANS. Le calcul d’un mat de mesure sur VOILLANS s’élève à 1 600 h/an alors que celle-ci devient rentable à partir de 2 000 h/an.
  • La Gendarmerie a fourni un imprimé pour les plaintes de nuisances sonores.
  • Sur le chemin de Planchotte et sur le marronnier (route de l’Ecole), la commune va procéder au passage de lamier pour éclairer la route.
  • Le Maire demande à la Société de chasse d’entretenir les sentiers de la Communauté de Communes traversant VOILLANS (ligne de crête HYEVRE / VOILLANS)
3 arrêtés municipaux vont être pris suite à ce conseil :
  1. Interdiction d’usage de pétard et feux pendant le 14 juillet 2010
  2. Interdiction de prendre de l’eau à la Fontaine du Village
  3. Nuisances sonores

11 juil. 2010

Rue du Fays


Cette rue recouvre en partie l'ancienne Nationale Strasbourg-Lyon appelée aussi Route Henry IV ou Route Napoléon, dans une autre tradition orale. On l'appelait aussi tout simplement Chemin des Intendants (Diligences).


Elle commence après le nouveau parking voisin de la mairie. La borne qui a été déplacée de sa place d'origine dans la forêt et qui la balisait semble en être maintenant son point de départ.


Puis elle croise la Rue Chabrol, récemment déviée, et la Rue du Prelot laissant sur sa droite deux triangles herbeux dont celui qui est le lieu choisi pour l'arbre de la Liberté planté en 1989.











Elle se dirige ensuite vers l'autoroute, laissant sur sa droite les dernières maisons du village.









Puis elle passe sous le pont de l'autoroute. 










Etymologiquement "Fay" signifie "dans une forêt", apparemment de hêtres.
Fay : forêt de hêtres que l'on nomme aussi "foyard" dans la région.
(Jean-Baptiste Bullet. Mémoires sur la langue celtique)


Dans de prochains messages "les Belles Promenades à Voillans" nous poursuivrons dans cette direction jusqu'au bois qui donne son nom à cette rue. Il fut le lieu d'une embuscade en 1682.